Les pièces justificatives à présenter lors d’une demande de prêt auto

Acheter un véhicule représente un investissement important de la part de l’acheteur, pouvant aller jusqu’à des dizaines de milliers d’euros. Il est donc souvent nécessaire de contracter le meilleur crédit auto.

C’est d’ailleurs l’un des crédits à la consommation les plus demandés en France. De nombreux documents sont indispensables afin d’étudier la situation du demandeur. Nous allons donc vous présenter lesquels peuvent être demandés.

Conseils préalables à l’entretien avec le créancier

Tout d’abord, il est préférable de préparer tous ces documents à l’avance afin d’anticiper l’entretien avec l’organisme de prêt. En cas d’absence d’un seul document, il est possible que le prêt soit reporté, cela doit donc être un point de vigilance.

Il est recommandé de préparer le dossier environ 15 jours avant l’entretien afin qu’il reste du temps pour contacter les différents organismes si des documents sont manquants.

Les pièces justificatives à fournir lors de la souscription d’un crédit automobile

Il s’agit tout d’abord de justificatifs d’identité. C’est à dire la photocopie de la carte d’identité ainsi que du livret de famille, disponible en mairie.

Si le demandeur est marié, et même si le crédit est à son seul nom, la photocopie du contrat de mariage est nécessaire. S’il est divorcé, le créancier pourra également demander une copie du jugement de divorce.
Un justificatif de domicile récent, telles que des factures d’électricité, d’internet ou de taxes d’ordures ménagères par exemple.

Des justificatifs de revenus

Le dernier avis d’imposition, il peut être demandé auprès d’un centre des impôts. Un relevé d’identité bancaire ainsi que les trois derniers relevés bancaires.

Les documents montrant des revenus divers, autres que des bulletins de salaires, tels que des pensions alimentaires ou bien des allocations. Si d’autres crédits sont en cours, un tableau d’amortissement de ces derniers avec l’attestation des paiements déjà effectués.
Les trois derniers bulletins de salaire.

Des justificatifs de patrimoine

Si le demandeur est propriétaire, le titre de propriété ainsi que la taxe foncière.
S’il est en location, les trois dernières quittances de loyer qu’il est possible de demander auprès du bailleur.

Un chèque barré et annulé

Enfin, certains organismes demandent également un chèque barré de deux traits parallèles en travers et d’apposer la mention « annulé » entre ces deux derniers.

Cela sert de vérification de la part du créancier pour savoir si l’emprunteur est autorisé à émettre des chèques, donc pas sous interdit bancaire.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *